Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roland HUREAUX

MrHureaux

Recherche

Articles Récents

Liens

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 17:34

Immédiatement après avoir été investi  candidat du parti socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande n’a rien trouvé de mieux que de  participer à l’inauguration d’une plaque en l’honneur des Algériens de France  victimes de la répression de la manifestation du 17 octobre 1961. Et donc de mettre en cause par une repentance de plus la mémoire de la France,   se  plaçant  ainsi  du côté de ceux qu’alors notre pays combattait.

Cette manifestation fut organisée par le FLN, qui, encadrant  étroitement, par la  terreur, les 350 000 Algériens alors immigrés en métropole, en  contraignit une partie à se rendre au centre de Paris pour protester contre le couvre-feu imposé par le gouvernement à la suite de meurtres de policiers.

Manifestation inutile puisque,  à ce moment là, le général de Gaulle était décidé, tout le monde le savait, à mettre fin à la guerre d’Algérie par la négociation avec le FLN, elle  avait pour but de faire monter la pression et aussi de démontrer  que le gouvernement n’acceptait de négocier  que sous   la contrainte.

Il s’agissait d’un acte de guerre puisque nos soldats se trouvaient encore, sur le sol d’Algérie,  en lutte armée contre le FLN. Demander à des militants du FLN de manifester dans la capitale en un pareil moment  était une  provocation délibérée.  Que, dans une France au bord de la guerre civile,  le  pouvoir, au plus haut niveau , ait donné l’ordre d’être impitoyable face à une telle provocation , est dans l’ordre des choses.  Qu’aurait-on dit d’une manifestation d ‘Allemands sur les Champs Elysées en pleine bataille de la Marne ? Que le préfet de police se soit appelé Papon est anecdotique : l’ordre d’avoir la main ferme est sans doute venu de  haut.

Combien de victimes de la répression policière ?  Cette manifestation s’inscrivant dans une stratégie de  guerre   révolutionnaire, impliquant le recours à tous les moyens de la propagande la plus mensongère, le nombre des victimes fut tout de suite exagéré : on parla de centaines de corps flottant sur la Seine, qu’à vrai dire, personne ne vit jamais.   Une enquête confiée au conseiller d’Etat Mandelkern à la  demande de Jean-Pierre Chevènement  n’a dénombré que sept  décès  avérés et, sans fermer complètement l’hypothèse qu’il y en ait eu plus,    exclut que l’on puisse parler de centaines.   Certes, ce sont autant de  trop,  d’autant qu’il s’agissait sans doute de pères de famille amenés là par la contrainte. Mais ce n’était pas la première fois qu’une manifestation  tournait mal en temps de guerre. Il n’y a rien là qui déshonore la mémoire de la France, surtout si on rapporte ces morts aux milliers de victimes des règlements de compte internes de la rébellion  dans la population algérienne de métropole ou aux dizaines de milliers de harkis tués après d’affreuses tortures après l’indépendance.

On peut penser tout ce que l’on veut de la guerre d’Algérie, juger  qu’elle ne pouvait déboucher que sur l’indépendance,  trouver même légitime que certains  Français aient  pris alors le parti du FLN , mais ce n’est pas le rôle d’un  candidat à la présidence de la République   de commencer sa campagne en insultant , sur un sujet controversé,  la mémoire de la France. François Mitterrand qui refusa toujours de faire du  19 mars, anniversaire des accords d’Evian,  une fête nationale, l’avait compris. Le capitaine de l’équipe de France a le devoir de prendre  le parti de son équipe face à l’équipe adverse, quelle qu’elle  soit. Si son premier mouvement  le porte à faire l’  inverse, il est clair qu’il n’est pas qualifié pour l’emploi. Car  « méfiez vous du premier mouvement, c’est le bon ! » Dans la jungle internationale où le chef de l’Etat a la mission  conduire les destinées de notre pays, il y aura toujours assez de loups pour s’attaquer à la France sans que le berger ait besoin de se joindre à eux.

En se rendant  cette cérémonie douteuse, François Hollande laisse bien mal augurer    de sa capacité à porter haut les couleurs de l’équipe France.   

 

Roland HUREAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by Roland HUREAUX
commenter cet article

commentaires