Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roland HUREAUX

MrHureaux

Recherche

Articles Récents

Liens

24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 21:10

Et si le palmarès olympique n'était pas ce que l'on croit ? La Chine a certes remporté  un grand succès - autant par l'organisation impeccable que par les performances -   mais peut-être pas aussi éclatant qu'elle     l'epérait.

Au décompte total des médailles, elle est devancée par les Etats-Unis (100 contre 110) même si elle mène pour  les seules médailles d’or (51 contre 36).

Des médailles d’or  concentrées dans certaines disciplines  traditionnelles (tennis de table) ou dans les concours faisant appel à une  jeunesse très disciplinée (gymnastique, plongeon). Malgré ses espoirs et  ses efforts, la Chine n’a pu décrocher de médaille d’or en athlétisme, la discipline reine des jeux.

A-t-on  noté que si l’URSS existait encore, elle devancerait très largement le reste du monde par le nombre des médailles : 171, dont  43 d’or. C’est le résultat auquel on arrive en additionnant ceux de toutes les ex-républiques soviétiques, Russie en tête,  un calcul que, n’en doutons pas, on aura fait à Moscou.

Toujours en comptant l’ensemble des médailles et pas seulement les médailles d’or, la France arrive à une 7e place   très honorable. C’est mieux que dans bien des jeux du passé, notamment au cours du passage à vide des années soixante et soixante-dix ;  c’est à peu près le rang qu’elle occupe dans la plupart des classements, économiques, militaires etc. (à l’exception du stupide classement de Shanghai des  universités !).

La surprenante quatrième place de la Grande Bretagne (47 médailles dont 19 d’or) reflète moins le redressement  économique du pays qu’un habile investissement dans des disciplines, comme le cyclisme sur piste (8 médailles d’or !), où la mise en œuvre de puissants moyens techniques et financiers permet de se hisser assez facilement au premier rang. Ne doutons pas que dans ce pays réputé libéral, cela  ne soit  le résultat d’une volonté délibérée. Investir  très fort  certaines spécialités, c’est curieusement la même politique que la Chine ! 

La France reste faible en athlétisme : il n’y a là aucune fatalité.  Le désordre qui règne dans cette fédération  appelle des réformes en profondeur. Notre pays reste mieux  placé  au nombre total de médailles (7e) qu’à celui des médailles d’or (10e). Pourquoi ? L’incapacité des Français à donner le coup de rein final qui permet de l’emporter ? On en  doute. Les arbitrages ? Parfois. Le stress  entretenu par une  presse chauvine qui transforme aisément en des vedettes de premier rang des  athlètes seulement bons ? Ou  moins de tricheries, pharmacologiques notamment ? Peut-être.

Moins que le résultat d’une politique, le palmarès français semble  une collection  de réussites  - et donc de passions - individuelles, dans les grands classiques  (100 nage libre, hand-ball) mais plutôt dans certaines spécialités attendues (escrime) ou moins attendues (BMX, VTT ). Nous remontons en natation, nous maintenons dans les sports de combat, mais n’existons plus guère en  équitation.

Au total la France défend un peu mieux son rang que l’Allemagne -  dont la réunification,  et sans doute le vieillissement démographique, ont  dégonflé les palmarès aussi sûrement que les biceps artificiels des nageuses de la RDA. -, l’Italie, le Japon, le Canada (largement devancé par l’Australie) ou les pays scandinaves (aucune médaille d’or pour la Suède, nation sportive s’il en est).

Le Brésil, la Thaïlande, les pays d’Europe centrale et orientale et même l’Afrique noire prise dans son ensemble  tiennent leur rang. La Corée du Sud fait beaucoup mieux.

Derrière les grandes nations pluridisciplinaires, les résultats confirment des spécialités régionales  déjà connues : l’Afrique le l’Est pour les courses de fond, les Caraïbes (dont la surprenante Jamaïque)  pour le sprint.

Si le classement olympique  reflète grosso  modo  la place des différents pays dans le monde, certaines nations pourtant importantes demeurent étrangement absentes des podiums : l’Inde et le Pakistan,  le Vietnam, Israël et  la plupart des pays arabes.  A quand les Jeux Olympiques à Bombay ?

 

                                                                         Roland HUREAUX


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by france - dans roland.hureaux
commenter cet article

commentaires